• Le coût de l’enregistrement, du mixage et du mastering est très variable suivant le lieue t le nombre de jours nécessaires.
  • Le coût du pressage de 300 CDs – avec pochette – est d’environ 800 euros TTC.
  • Il faut ajouter les droits à payer à la SDRM (SACEM) calculés sur le prix de vente TTC du CD.
  • Le montant de cette redevance, par CD, est de 7,88% TTC du prix de vente TTC du CD.
  • Donc, si vous faites presser 300 CD que vous comptez vendre 15 euros le disque lors de vos concerts, vous devrez régler préalablement 15 x 7,88% x 300 = 354 euros.
    Attention : ces droits doivent être payés globalement à la SACEM avant le pressage du CD, le presseur ne pouvant pas fabriquer les CDs sans le reçu de la SACEM.

    Voir les tarifs SDRM sur le site de la SACEM.

Donc, finalement, cela vous est revenu à moins de 1200 euros pour 300 disques, soit 4 euros par disque (hors coût d’enregistrement, mixage, mastering et création graphique).

Comme vous revendez directement chaque disque 15 euros, le bénéfice est correct ! Bien sûr, les prix de fabrication sont dégressifs et presser 500 CDs revient donc proportionnellement moins cher.

pas de réponses

Laisser un commentaire

Max108 |
la vie et injuste mer toi a... |
collegerondeaumusique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association Musicale de La ...
| Elisabeth VALENCIC
| W E E K E N D